Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

sylvain1                   Du vent dans les kiosques,                   rencontres autour des orchestres à vent

Sylvain Marchal, compositeur, chef d'orchestre    

 

Qui ne connaît les kiosques des squares et jardins de Paris ? On a quelque peu oublié leurs heures de gloires où ombrelles, képis et landaux se mêlaient, mais ces havres de paix et de musique restent des balises architecturales qui nous interrogent. Pour animer le devenir de ces petits lieux qui invitent à la promenade du dimanche, la MPAA, auditorium Saint-Germain, a passé une commande à deux poètes, Isabelle Bournat et Seyhmus Dagtekin, et  quatre compositeurs.

 

   De cette croisée artistique a germé un concert-poésie en 2008 avec l'Orchestre d'Harmonie de Pantin sous la direction de Laurent Langard et avec la comédienne Isabelle Potier.

   Quatre poèmes d'Isabelle Bournat avec quatre oeuvres musicales pour Orchestre d'Harmonie  :

 

    "Aux quatre vents", musique de Jonathan Pontier

                   "Fanfaronnade", musique de Andy Emler

                              "Chant du kiosque", musique de Sylvain Marchal 

                                    "Ivresse", musique intitulée    "Aux pieds             

                                    des  grands arbres" de Pascale Jakubowski

 

" Le chant du kiosque" a été repris lors d'un concert à la Sorbonne en 2009.

 

                                                             ***********************

           Jardin du Ranelagh, 16e arrondissement

                   

MANEGE


La verte promenade

entrecoupée de bruits,

routes, longues avenues,

quadrillent le cœur

venu s'asseoir sur un banc.

                

               Dans l'herbe il fait roulade,

il bat la nostalgie

au milieu des fétus,

ravive les fleurs

parties sur un coup de vent.

             

               Une absente cascade

près du pavillon gris

au grand dôme bossu

a séché les pleurs

versés par d'heureux amants.

             

               La froide balade

                en jardin alangui,

de parfums inconnus

a pris les couleurs

pour étourdir un passant.

 

Froide et verte roulade

Près du grand dôme gris

Au milieu d'inconnus

quadrille les pleurs

versés par un coup de vent.

 

L'absente promenade

au parfum alangui

sur les routes bossues

a séché un cœur

pour étourdir les amants.

 

Et dans l'herbe en cascade

et longue nostalgie,

une route en fétu

ravive couleurs

parties s'asseoir sur un banc.

 

Le jardin, la balade,

le pavillon, le bruit…

Il reste l'avenue.

On coupe les fleurs,

mais, mais… que faire du passant ?

                                                                   I.B     

                                      **********

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Isabelle Bournat
  • Isabelle Bournat
  • : Un aperçu de mes pièces de théâtre et autres écrits pour aller plus loin, lire et découvrir et partager...
  • Contact

Qui ? En Un Mot...

  • Isabelle Bournat, auteur.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.

Citation préférée

"Si vous n'engagez pas votre vie,

jamais la vie ne vous appartiendra" : Schiller