Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Pièce éditée en 2013 aux éditions Librairie Théâtrale, Collection bleue  -prix: 6 euros

                                                                               Dansons la farandole 

                                       Farce en deux tours.

                Pour 4 comédiens: 2 hommes, 2 femmes

« Dansons la farandole » est une farce moderne en deux parties dont l'enchainement provoque une spirale comique. Construites en miroir, elles répètent en des contextes différents des types de situation identiques où s'intercalent des refrains chantés, où se croisent un esprit de bouffonnerie et de pantomime. Elles reflètent en traits satyriques des mécanismes de pouvoir actuels, avec outrance elles mettent en scène des représentants des institutions et dégagent les ressorts d'une société infantilisante où citoyens et puissants sont renvoyés dos à dos par leur aspect grotesque. Il s'agit bien d'une farce, un objet théâtral où la fête délirante et la critique sociale vont de pair, où le rire évoque une joyeuse et possible liberté.

 

 

                                                                       Extrait :

 

 

LE MINISTRE - Résultats excellents ! Les citoyens…

LA PRESIDENTE - Elle pouffe de rire. Les citoyens !

LE MINISTRE - Quelle coquine vous faîtes ! Donc… Les citoyens… La présidente pouffe de rire. Je ne pourrai pas continuer…

LA PRESIDENTE - Non, dîtes autre chose….

LE MINISTRE - Alors… Les électeurs…

LA PRESIDENTE - Elle pouffe de rire. Les électeurs !

LE MINISTRE - Qu'est-ce que vous voulez que je dise ?

LA PRESIDENTE - en minaudant. J'aime bien quand vous dîtes les anesthésiés du cervelet… ou alors les… comment vous aviez dit déjà l'autre fois….

LE MINISTRE - Les particules télécommandées ?

LA PRESIDENTE - Non, ce n'était pas ça…

LE MINISTRE - Les bienheureux des enfoirés du cœur ?

LA PRÉSIDENTE - Non non, ce n'est pas ça…

LE MINISTRE - Les BDM ? Les bienveillants de la duperie mondiale ?

LA PRÉSIDENTE - Non…

LE MINISTRE - Ah ! J'y suis ! Les forçats volontaires !

LA PRESIDENTE - Mais non, mais non!

LE MINISTRE - Je ne sais plus… Temps. Puis, hésitant. Les merdeux ?

.......................................

 

Présentation par Les Comédiens du Kiosque à l'Auditorium Saint-Germain en 2008, mise en scène de Bruno de Senzenac. Avec Blandine de Couët, Anne-Chantal de Divonne, Patrice de Beaufond, Philippe Court.

Lecture d'un extrait en juillet 2011 au Grand Conservatoire d'Avignon par les comédiens de "A Mots découverts".

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Isabelle Bournat
  • Isabelle Bournat
  • : Un aperçu de mes pièces de théâtre et autres écrits pour aller plus loin, lire et découvrir et partager...
  • Contact

Qui ? En Un Mot...

  • Isabelle Bournat, auteur.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.

Citation préférée

"Si vous n'engagez pas votre vie,

jamais la vie ne vous appartiendra" : Schiller