Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:01

Ô Mawai, les biens de ce monde accordés passent

ainsi que des voyageurs attardés,

Arrivent le matin et nous quittent le soir :

ne reste que leur souvenir dans les veillées.

 

Ô Mawai, le mendiant qui vient implorer notre secours,

Jamais nous ne luis répondons :

Va ton chemin, nous sommes vraiment trop pauvres

Pour te donner parcelle de notre bien.

 

O Mawai, quand après ma mort la chouette

Ira voleter tout autour de mon tombeau,

assoiffé sous la terre, aurai-je auprès de moi

les trésors que la vie m’aura laissé amasser ?

 

Je disposerai donc de toutes mes richesses

en faveur de ceux qui en auront besoin ;

ma faim étant apaisée, elles deviendraient

une masse inutile auprès de moi laissée...

 

De longs jours nous avons supporté la misère

et gémi sous le poids de l’humiliation :

le siècle dur nous a fait boire en ces deux coupes.

A présent notre cœur nous pousse à partager.

 

         Hatim de Tayy, poète et chef de tribu, VIe siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Isabelle Bournat, auteur.
commenter cet article

commentaires

  • : Isabelle Bournat
  • Isabelle Bournat
  • : Un aperçu de mes pièces de théâtre et autres écrits pour aller plus loin, lire et découvrir et partager...
  • Contact

Qui ? En Un Mot...

  • Isabelle Bournat, auteur.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.

Citation préférée

"Si vous n'engagez pas votre vie,

jamais la vie ne vous appartiendra" : Schiller