Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 10:30

Le P'tit Ecrivain m'a fait le plaisir de mettre en ligne un commentaire sur une de mes pièces. C'est un site littéraire qui saisit les auteurs contemporains, notoires ou peu connus, en parle et s'y intéresse avec beaucoup d'attention et de finesse. L'équipe va en profondeur, se penche sur les mots et la littérature avec amour de l'écrit et de ceux qui s'y donnent. Un site que je vous recommande !   http://www.le-ptit-ecrivain.fr/index.html

Dernières lectures, archives du P'tit Ecrivain

Isabelle Bournat : Résidence Beaurivage

Commentaire : Triste réalité que pointe du doigt Isabelle Bournat. La maison de retraite est un chiffre d'affaire, un commerce, un business. Et quelle savoureuse façon de pointer du doigt les travers de notre société ! Cette pièce de théâtre vous fera éclater de rire plus d'une fois. L'on vit chaque scène comme si celle-ci se jouait déjà devant nous. L'on s'imagine au milieu de ces petits vieux tous plus attachants les uns que les autres, séniles, résistants, nostalgiques, sourds, gais, obsédés, déprimés, intrépides, avertis, malins, farceurs, rêveurs, soucieux de la maladie, dans ce lieu où tout le monde se parle mais où bien souvent personne n'écoute ou n'a le temps d'écouter. A quelques exceptions près ! Là où il y a perte d'humanité, il y a heureusement des personnes pour résister. La résidence marche comme une entreprise : productivité, manque d'effectif, économie, profit, pénibilité du travail, contrat, satisfaction client... ou pas, etc. Les résidents sont une marchandise. Page 46 : "Dites à l'infirmière de vérifier, la famille est pointilleuse." Dans cette machine infernale quotidienne, les employés se font bousculer, face à une Directrice qui ne prend conscience que d'elle-même. Et au milieu de tout ce charivari, nos petits vieux vont en rajouter et les rendre chèvre pour notre plus grand plaisir. Isabelle Bournat dépeint parfaitement ce que la société réserve à nos petits vieux. Nous faisons de leur fin de vie une salle d'attente dans le cabinet de la mort. Ils ont été jeunes, ils ont été à notre place, nous serons un jour peut-être à la leur, dans une résidence Beaurivage où l'humain n'a que peu d'importance. Une pièce vivante qui pousse à la réflexion. Pas seulement sur le sort de nos retraités. (Editions Les cygnes) 

Stéphanie Cordonner, Présidente du P'tit Ecrivain

Comédie Résidence Beaurivage

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Isabelle Bournat, auteur.
commenter cet article

commentaires

  • : Isabelle Bournat
  • Isabelle Bournat
  • : Un aperçu de mes pièces de théâtre et autres écrits pour aller plus loin, lire et découvrir et partager...
  • Contact

Qui ? En Un Mot...

  • Isabelle Bournat, auteur.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.

Citation préférée

"Si vous n'engagez pas votre vie,

jamais la vie ne vous appartiendra" : Schiller