Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 18:51

A celui qui se bat,

le vent dans les pins a manqué.

On ne tue pas son prochain,

quand on s'est enivré d'été.

Nous qui savons la vigne dorée

le son des fougères sous les pas,

Nous n'irons pas risquer combat.

On attend le printemps,

les nénuphars sur la mare en goguette

et le grillon dans l'herbe verte.

Leur sang vient des vignes refusées

des coteaux sans verdure

des collines muettes.

Ils s'entretuent par absence de vague,

ne sachant des promenades

que les chrysanthèmes en cascade,

le marbre des stèles,

le pré où tomba le frère.

Extrait de "J'ai pris frères" I.Bournat paru aux Editions Encres Vives

Partager cet article

Repost 0
Published by Isabelle Bournat, auteur.
commenter cet article

commentaires

  • : Isabelle Bournat
  • Isabelle Bournat
  • : Un aperçu de mes pièces de théâtre et autres écrits pour aller plus loin, lire et découvrir et partager...
  • Contact

Qui ? En Un Mot...

  • Isabelle Bournat, auteur.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.
  • Théâtre et poésie, l'insurrection et la célébration, le verbe fervent et le presque-silence. Pour se relier aux autres et partager le Tout et le Rien.

Citation préférée

"Si vous n'engagez pas votre vie,

jamais la vie ne vous appartiendra" : Schiller